Orange Bank lance du crédit conso à souscription 100% mobile

La Tribune – Par Delphine Cuny  |  

La banque mobile de l’opérateur élargit son offre avec un prêt personnel allant jusqu’à 75.000 euros que le client peut souscrire entièrement depuis son application. Ce dernier a six mois pour décider de débloquer les fonds.

« High tech, mariage, nouvelle voiture, naissance, c’est le moment de concrétiser vos envies !» invite Orange Bank sur son site. La banque mobile de l’opérateur lance ce lundi son offre de prêt personnel, qui se gère entièrement à distance : « de la souscription à l’utilisation du crédit, toutes les opérations sont réalisables en quelques clics, depuis l’application mobile. » Orange Bank, qui a annoncé fin février avoir gagné près de 100.000 clients en quatre mois, se targue de proposer une formule inédite, le client débloquant quand il le souhaite les fonds accordés dans un délai de six mois, ou annulant sans frais son prêt non utilisé.

Le crédit conso « made in Orange Bank » permet d’emprunter sur une durée allant de 12 à 120 mois pour un montant compris entre 500 euros et 75.000 euros, dans trois catégories, auto, travaux ou projets, sous réserve d’acceptation du dossier, selon la formule consacrée. Le client peut aussi diminuer le montant de l’emprunt, choisir la date de prélèvement et la date de démarrage des remboursements, jusqu’à trois mois après le déblocage des fonds.

« Cette nouvelle offre de prêt personnel […] contribuera à la stratégie de fidélisation et de développement de la banque », estime André Coisne, le directeur général d’Orange Bank.

Des taux « compétitifs »

Si le nouvel entrant est arrivé sur le marché avec une formule quasi gratuite, il aborde le crédit à la consommation avec des tarifs là aussi agressifs, mais qui doivent lui permettre de générer des commissions et du produit net bancaire. Orange Bank revendique des taux d’intérêt « attractifs et compétitifs sur tous les montants empruntés et durées de remboursement » : par exemple, un  taux annuel effectif global (TAEG) fixe de 1,5% pour emprunter 5.000 euros sur 12 mois pour l’achat d’une voiture (hors éventuelle assurance emprunteur). Le TAEG varie « de 1,5% à 12,90 % selon la durée, le montant et l’objet du prêt et la situation personnelle de l’emprunteur ». Cetelem (BNP Paribas Personal Finance) et Sofinco (Crédit Agricole Consumer Finance) proposent un TAEG à partir de 1,70%, Cofidis (Crédit Mutuel) de 3,2%.

Orange Bank proposait déjà du découvert autorisé (à la différence d’autres néobanques comme Compte Nickel), facturé à un taux de 8% dans la limite autorisée, de 16% au-delà. La filiale de l’opérateur télécoms, encore détenue à 35% du capital par Groupama, met en avant que toutes les opérations de gestion de ce prêt personnel peuvent être réalisées, via un formulaire, dans l’application, comme le remboursement anticipé partiel ou total, la modification ou la suspension des mensualités.

La souscription en ligne s’est largement développée ces derniers mois chez les spécialistes du crédit à la consommation, notamment grâce à la signature électronique. De son côté, la banque mobile allemande N26, qui revendique 200.000 clients en France, a signé un partenariat avec la plateforme française de prêt personnel participatif Younited Credit.