LCL va fermer une centaine d’agences de plus d’ici à 2021

Par latribune.fr  |  

La banque, filiale de Crédit Agricole, va regrouper certaines agences de son réseau qui en compte 1.700.

Le LCL, filiale de banque de détail en France du groupe Crédit Agricole SA, prévoit de supprimer jusqu’à une centaine d’agences de plus d’ici à 2021. L’information, révélée par l’Agefi, a été confirmée par un porte-parole à l’AFP. L’information a été annoncée lors d’un comité central d’entreprise le 14 février : un bilan du plan de suppression d’agences engagé en 2016 a été dressé et la banque a annoncé « 80 à 110 nouvelles fermetures » d’ici à 2021, auxquelles s’ajouteront 20 à 25 ouvertures et une cinquantaine de relocalisations, selon une source syndicale citée par l’Agefi.

L’ex-Crédit Lyonnais préfère parler de « regroupement » d’agences plutôt que de « suppression« . Il s’agit notamment de regrouper des compétences et des agences à proximité les unes des autres, et ce sans licenciement. Le réseau compte désormais 1.700 agences, dont 1.000 implantées « au coin d’une rue ». Le LCL revendique 6 millions de clients particuliers, presque autant que BNP Paribas (6,7 millions), et dégage 92% de ses revenus en ville.

Le regroupement est une tendance généralisée dans les réseaux bancaires, au profit d’agences plus grandes, offrant un meilleur accueil à la clientèle qui vient moins souvent.