Qui a le plus d’épargne par région ?

La Tribune – Par Delphine Cuny  |  26/06/2019

Montant moyen possédé sur les produits d'épargne : en bleu les femmes, en rouge les hommes, en jaune les jeunes, en vert les seniors.
Montant moyen possédé sur les produits d’épargne : en bleu les femmes, en rouge les hommes, en jaune les jeunes, en vert les seniors. (Crédits : OpinionWay Altaprofits)

Près de 9 Français sur 10 déclarent posséder au moins un produit d’épargne, selon un sondage OpinionWay pour le courtier Altaprofits. Le montant moyen de l’épargne s’élève à 44.217 euros, avec des disparités importantes entre hommes et femmes, et par région.

La région PACA, souvent perçue comme le paradis des seniors, n’a pas le record de la détention d’épargne. Selon un sondage réalisé par l’institut OpinionWay pour le courtier en assurance vie Altaprofits, le niveau moyen d’épargne est le plus élevé en Nouvelle-Aquitaine, à 51.701 euros, suivie de près par l’Ile-de-France, à 51.064 euros, puis par PACA (50.835 euros) et la Bretagne (50.724 euros). L’enquête montre d’importantes disparités entre les régions mais aussi entre hommes et femmes en matière de placements. Les Français sondés sont 89% à posséder au moins un produit d’épargne et 67% à en détenir plusieurs (des chiffres concordant avec la dernière enquête Insee sur le patrimoine financier des ménagesmontrant qu’ils étaient 88,3% à détenir un produit financier).

Le montant moyen de cet argent mis de côté s’élève à 44.217 euros en France métropolitaine, selon ce sondage mené en mai-juin en ligne auprès d’un échantillon de 2.470 personnes, soit près du double du plafond du Livret A, le placement préféré des Français (22.950 euros). Ce montant est proche de celui ressortant du baromètre de l’épargne de l’Autorité des marchés financiers soit 44.095 euros.

C’est en Centre-Val-de-Loire que l’épargne moyenne est la moins élevée, à 30.060 euros. Un maillage plus fin aurait sans doute montré d’autres écarts entre les départements de ces vastes régions.

carte épargne France moyenne 2019

[Montant moyen d’épargne par région. Crédits : OpinionWay / Altaprofits]

Imprévus ou projets de long terme

Des différences régionales émergent aussi concernant les raisons d’épargner. Si dans l’ensemble, 46% des Français sondés déclarent mettre de l’argent de côté pour faire face aux imprévus du quotidien, ce pourcentage monte à 54% en Bourgogne-Franche-Comté, 53% en Occitanie et 52% dans les Hauts-de-France. En revanche, en Ile-de-France le premier motif est, à 33%, le financement d’un projet de long terme, notamment immobilier, reflétant le coût important du logement dans la région. Les Franciliens sont aussi les plus actifs, 82% déclarant placer régulièrement de l’argent sur leurs produits d’épargne, contre 75% en moyenne nationale, mais ce sont les Bretons qui sont les plus nombreux à le faire au moins une fois par mois (57% contre 53% en moyenne).

C’est aussi en Ile-de-France que l’on trouve la plus forte proportion de sondés possédant des produits « un peu risqués » (24% contre 18% en moyenne) et la plus faible de détenteurs de produits sans risque (70%) : les Français restent toutefois dans l’ensemble très peu portés sur les placements risqués (78% déclarent détenir des produits sans risque en moyenne nationale).

Au-delà de cette dimension régionale, les disparités sont surtout fortes entre sexes et  générations. L’épargne moyenne des 18-24 ans s’élève à 7.152 euros, près de dix fois moins que celle des plus de 65 ans à 67.834 euros. Les hommes, toutes classes d’âge confondues, déclarent détenir une épargne de 60.734 euros en moyenne, plus du double de celle des femmes à 25.989 euros. L’étude montre aussi que les femmes ont une épargne encore plus prudent (84%) que les hommes (72%).