Non à « l’ubérisation » des métiers de la banque

>>lire la note n°1-2020

fxjolicard